CGT Belfort
Inscription Newsletter :

Privés d'emploi et précaires
LE CHOMEUR ET L'ALSTOM

LE CHOMEUR ET L’ALSTOM

Je suis tombé de haut lorsque j’ai appris la fermeture d’Alstom et les larmes me sont venues. Depuis la venue de Macron lors de l’achat de la branche énergie d’Alstom j’avais bien compris la fragilité d’Alstom transport et je m’attendais à cette disparition, mais quand même, pas aussi brusquement. Malheureusement, il faudra peut-être s’y faire, c’est en gros, l’application de la loi El Khomri.

J’ai vraiment beaucoup de difficultés à accepter que ces salariés qualifiés puissent un moment donné sombrer dans la misère que je vis au quotidien. Cette misère qui me réduit à passer mon temps à essayer de vivre,  sans laisser entrevoir l’état dans lequel je suis. Cette misère que je partage avec des millions de chômeurs qui comme moi se cachent ou s’excluent  de la société.

C’est ici, 480 salariés qui sont concernés, il y a encore ceux qui sont dans les entreprises sous-traitantes, ceux qui travaillent dans les entreprises de nettoyage. Il y a aussi les salariés des commerces qui seront impactés, sans oublier les familles, c’est combien de personnes qui vont sombrer ?.....

Je vois ces élus : Députés, Maires, Conseillers Départementaux, Conseillers Régionaux, Sénateurs qui sont en train de jouer les pompiers de services  alors que c’est eux qui ont allumé le feu. C’est eux qui disaient il y a un an qu’il fallait faire confiance à Alstom. Comme si on pouvait faire confiance à un grand patron. Bien sûr, on me dit, ils font campagne. Je ne suis pas dupe, effectivement, ils pensent aux suffrages qu’ils vont engranger. La misère eux, ils ne savent pas ce que c’est mais par contre ils savent l’utiliser.

C’est pourquoi, aujourd’hui je pense, qu’il faut vraiment que nous, les victimes de cette bande d’irresponsables, nous nous rassemblions afin de faire face, afin de nous opposer, afin de leur faire changer de politique économique. Il faut une politique qui développe l’emploi et non pas les dividendes. Il faut une politique qui mette en place un projet industriel ambitieux, écologique au service de l’Homme et du pays, comme le préconise la CGT.

2016-09-13 Remonter
Pour le retrait de la loi travail! Paris - 14 juin 2016

Plus d'infos en cliquant sur la photo ci-dessous

2016-06-20 Remonter
Toutes et Tous à Paris le 14 juin !

2016-06-02 Remonter
Intervention du Comité de Privés d'emploi et Précaires, le 31 mars 2016

Intervention du Comité CGT de Privés d'emploi et Précaires du Territoire de Belfort,

devant la Mairie de Belfort, en fin de manifestation contre la loi El Khomri, le 31 mars 2016.

2016-04-02 Remonter
L'urgence de changer le regard et la prise en charge du chômage
L’urgence de changer le regard et la prise en charge du chômage
CÉCILE ROUSSEAU - 11 MAI 2016 - L'Humanité
 
2016-05-21 Remonter
LES VRAIS CHIFFRES DU CHOMAGE SUR LE TERRITOIRE DE BELFORT

 

LES VRAIS CHIFFRES DU CHOMAGE

SUR LE TERRITOIRE DE BELFORT

Il y a 23165 Personnes en Recherche d’Emploi sur le Département

Soit 25 % de la population en âge de travailler

2016-02-17 Remonter
CGT : "Il faut qu'il reste de l'humain"

2016-02-08 Remonter
Pétition : Pour le maintien de l'ouverture des agences Pôle-Emploi

Pétition : Pour le maintien de l'ouverture des agences Pôle-Emploi

 

 

La Direction Générale de Pôle Emploi a décidé, de façon unilatérale et contre l’avis des organisations syndicales, de fermer les portes de ses agences tous les après-midis.
Une façon de masquer le manque de moyens en personnels…
Seules les personnes ayant rendez-vous peuvent avoir accès à pôle Emploi. (Consulter les offres, demander une information sur leur indemnisation, bénéficier d’une aide à la mobilité pour se rendre à un entretien d’embauche…)De plus l’ouverture sur les matinées-bien que maintenue-sera fortement dégradée : les usagers qui se présenteront ne seront reçus sans rendez-vous que pour des questions liées à l’indemnisation. Pour toute question liée à l’emploi, ils se verront renvoyés vers un rendez-vous ultérieur.
Dans un premier temps, quatre régions sont concernées. Picardie, Corse, Guyane et Franche comté
La mise en œuvre continuera ensuite nationalement.
Avec leur syndicat CGT, les agents Pôle Emploi demandent le maintien du service les après-midis afin que le service public puisse continuer à remplir ses missions et répondre aux besoins des usagers, demandeurs d’emploi et employeurs de main d’œuvre.
Le Comité CGT Chômeurs rejoint les agents du service public de l’emploi, et demande la réouverture des agences pôle emploi l’après-midi.

Lien vers la pétition : http://www.change.org/p/direction-g%C3%A9n%C3%A9rale-de-p%C3%B4le-emploi-pour-le-maintien-de-l-ouverture-des-agences-p%C3%B4le-emploi

2015-12-11 Remonter
Visites de courtoisie à Pôle-Emploi Thiers

Visites de courtoisie à Pôle-Emploi Thiers

Après une intervention de l’UD CGT, le 2 décembre, dans le cadre de la journée nationale contre les discriminations et pour les libertés syndicales.

 

Le 08 décembre, c’est le tour des associations de chômeurs d’intervenir à Pôle-Emploi.


Mécontents du déroulement du Comité de Liaison, les deux organisations de chômeurs du Département sont venues protester à  l’agence Pôle-Emploi de la rue Thiers, à Belfort.

Effectivement depuis plusieurs mois la CGT Chômeurs et le MNCP relèvent une série d’atteintes au droit à l’information :

-Les flyers qui permettaient  aux chômeurs de trouver les adresses des organisations de chômeurs ne donnaient pas l’adresse de la CGT, il a fallu six mois pour obtenir satisfaction.

-Quatre courriers successifs  envoyés par la CGT Chômeurs restent sans réponse.

-Le 29 septembre, alors que les organisations sont en CDL, on ne leur donne pas l’information de la fermeture des agences l'après-midi qui était déjà décidée.

-Les organisations n’ont pas le droit de mettre leur revue à disposition des chômeurs, alors que le Medef  met les siennes.

-L’ouverture de nouvelles agences sur l’aire urbaine qui ne nous a pas été signalée.

-ETC….

Le Comité de Liaison n’est qu’un bureau d’enregistrement des paroles de la Direction et les organisations ne sont plus du tout d’accord avec ce principe. Nous avons exigé d’avoir un réel changement, très rapidement et nous n’attendrons pas Noël, pour intervenir à nouveau si rien ne bouge réellement.



2015-12-08 Remonter
Manifestation à Paris le 5 décembre 2015

Manifestation à Paris le 5 décembre 2015

Pour un emploi permettant de vivre décemment

Contre la précarité et le chômage

Un bus est parti de Belfort pour manifester à Paris. L’importance de la délégation belfortaine permet de voir l’exaspération dans laquelle sont les chômeurs du Territoire de Belfort. Ils se trouvent face à la montée organisée du chômage et à la démission de Pôle-Emploi.

Le service public est plus que jamais au cœur du problème. Il doit accompagner les chômeurs vers l’emploi. Pour se faire, il doit s’adapter à la diversité des chômeurs, à leurs besoins, ainsi qu’à la capacité de chacun de chercher du travail.

France Bleu Belfort - journal de 7 heures - Interview CGT Chômeurs et Précaires de Belfort - Samedi 5 décembre 2015 - Vers 3 minutes.http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/14460-05.12.2015-ITEMA_20857567-0.mp3


2015-12-07 Remonter
Manifestation du 5 décembre

2015-11-20 Remonter
Porte close à Pôle-Emploi

2015-11-17 Remonter
Incendie à Pôle-Emploi à Belfort Europe

 

Incendie à Pôle-Emploi – Belfort Europe

 

Un incendie a eu lieu le 10 novembre 2015, à l'agence Pôle-Emploi de Belfort Europe. Selon les propos de la Direction de Pôle-Emploi en Comité Régional de Liaison : « c'est le 5ème pour cette agence. » La direction fait aussi remarquer qu' « il n'y a jamais d'incendie à la MIFE ».

Ce qui  arrive à la porte de Pôle Emploi n’est pas anodin. C’est simplement le fruit d’une politique d’exclusion des chômeurs qui peut conduire à de tels actes.

Les chômeurs sont excédés par tout un arsenal qui leur demande de se débrouiller par eux même. On les oblige à passer uniquement par internet pour toutes les actions de recherche d’emploi, de l’inscription à l’embauche, sans s’occuper de ceux qui n’en ont pas les moyens.

Pôle emploi ferme ces portes chaque après-midi, publie des offres d’emplois qui ne mènent à rien, stigmatise les demandeurs d’emploi, les radient des listes de chômeurs.

Mettre le feu à une porte d’agence n’apporte rien, ne règle pas les problèmes, ni pour le chômeur qui en est l’auteur ni pour les autres chômeurs, et le Comité de chômeurs  CGT ne peut approuver de tels actes.

La  solution est dans le rassemblement, dans le dialogue. Même si pôle emploi refuse en général tout dialogue avec les privés d’emplois. Nous devons tous nous unir autour de la CGT afin de faire bloc pour obliger le dialogue et la négociation vers l’application des dix droits des chômeurs.

2015-11-17 Remonter
25 juin les salaires

Le 25 juin 2015 Chômeurs et précaires du Territoire de Belfort étaient dans la rue à Paris pour l'augmentation des salaires, des revenus de remplacement et des pensions.

NON  A L'AUSTERITE? OUI A L'EMPLOI

 

2015-06-30 Remonter
COMMUNIQUE DE PRESSE RSA

COMMUNIQUE DE PRESSE

Le Comité Départemental CGT des Travailleurs Privés d’emploi et

Précaires du Territoire de Belfort s’insurge contre le fait que le Conseil

Départemental envisage de ne plus verser l’allocation du RSA aux

bénéficiaires.

Ceux-ci sont déjà dans une véritable misère et il est totalement

inconcevable de les y plonger encore plus.

Le Comité Départemental CGT des Travailleurs Privés d’emploi et

Précaires du Territoire de Belfort a tenté en vain de contacter le

président et le vice-président du Conseil Départemental afin d’avoir des

explications.

Nous invitons tous les chômeurs et les bénéficiaires du RSA à se

rassembler afin de lutter ensemble contre de tels projets.

Individuellement, les bénéficiaires s’exposeraient beaucoup trop et c’est

pourquoi ils sont invités à contacter rapidement la CGT au

03 84 21 03 07 pour organiser la lutte collectivement avant qu’il ne soit

trop tard.

Toutes les associations de chômeurs et de précaires sont également

invitées à s’organiser autour de la CGT afin de ne pas laisser les pauvres

sombrer dans encore plus de misère.

2015-06-09 Remonter
SERTRID

 

LES PRIVES D'EMPLOI SOUTIENNENT LES AGENTS DU SERTRID A BOUROGNE

Ils savent bien que ce n'est pas en retirant 200€ aux agents, que des emplois seront créés.

LES PRIVES D'EMPLOI VEULENT DU BOULOT, mais pas au mépris des salariés en poste dans les entreprises ou dans les services publics.

Garder des emplois avec des salaires décents, c'est maintenir la consommation et donc les emplois induits.

Augmenter les salaires dans les entreprises et les services publics c'est garantir l'augmentation de la consommation et donc le nombre d'emploi induits.

2015-04-27 Remonter
réunion publique

Le comité CGT des privés d'emploi et précaires vous informe que 38 % des offres d'emploi publiées par Pôle Emploi sont illégales

Elles sont très souvent rédigées pour induire le Chômeur en erreur, certaines sont simplement des publicités pour les entreprises concurrentes de Pôle Emploi, d'autres sont publiées plusieurs fois ou sont déjà pourvues, etc...

Les dirigeants de Pôle Emploi admettent l'illégalité des offres publiées mais refusent de les retirer.

Comment détecter une offre illégale?

C'est le sujet de la réunion publique qui aura lieu

Le Vendredi 24 Avril 2015  à 14 heures

A l'Union Départementale CGT à la Maison du Peuple à Belfort

Vous êtes intéressé?        Vous êtes tous invités!

2015-04-17 Remonter
Logo

2015-02-05 Remonter
PRIVES D'EMPLOI ET PRECAIRES

COMITE DEPARTEMENTAL CGT DES PRIVES D’EMPLOI ET PRECAIRES

UD CGT DE BELFORT

Maison du Peuple

Place du Général de Gaulle Résistance

90000 BELFORT

Téléphone : 03/84/21/03/07

Courriel : chomeursprecaires.cgt90@gmail.com

 

Pourquoi un Comité Départemental des Privés d’Emploi et Précaires ? CDPEP

Le CDPEP  rassemble  les salariés privés d’emploi et les salariés précaires, syndiqués individuellement à l’Union Départementale ou dans les syndicats des différentes entreprises. Avec le but commun, de lutter : pour l’emploi, pour des conditions d’emploi meilleures, pour un service public de l’emploi actif, pour le respect des droits de chacun, pour une amélioration des conditions de vie des salariés dans la précarité, pour un revenu de remplacement permettant de subvenir aux besoins minimum de la vie.

La CGT est la seule organisation syndicale à avoir imaginé et construit l’organisation de l’activité des privés d’emploi et des précaires, et compte bien remplir ce rôle de structuration et de batailles revendicatives à travers tout le bassin d’emploi.


2015-02-04 Remonter
LES DIX DROITS DES PRIVES D'EMPLOI

 

1) Toute personne a droit au travail, au libre choix de son travail, à des conditions équitables de travail et à la protection contre le chômage.

Ce droit s’applique à tous, privés d’emploi ou pas, c’est à nous tous de s’emparer de cette phrase et de la diffuser partout. C’est un leitmotiv qui dois s’afficher dans toutes les entreprises, et dans tous les coins de rue afin qu’il soit rangé dans un coin de toutes les têtes. 

2) Le droit au logement : Première problématique des chômeurs, des précaires et autres salariés. Aujourd’hui avoir un logement décent c’est pouvoir avoir des conditions de vie saine. La création d’un service public du logement est une nécessité que le maintient du livret A devrait aider….Un toit est un droit. 

3) Le droit aux transports : Ce déplacer est un besoin de la vie quotidienne, notamment pour rechercher un emploi. Le transport doit être gratuit pour toutes les personnes à faibles revenus. L’accès au transport doit être possible et applicable pour tous. 

4) Le droit à la famille : Nous devons pouvoir avoir une  famille, des enfants, être en capacité de les élever, avoir l’accès aux crèches et aux cantines scolaires, aux allocations familiales dès le premier enfant. Permettre aux enfants d’avoir une scolarité gratuite de la crèche à l’université. 

5) Le droit à la dignité : Le respect de la personne partout, l’égalité, le droit à la citoyenneté, l’accès aux moyens de paiement. La prise en compte de toutes les difficultés liées à la perte d’emploi. 

6) Le droit à la santé : Pouvoir accéder aux soins de santé sans conditions de revenus, ni statut social, doit être reconnu pour tous. 

7) Le droit à la culture : L’épanouissement de tous, passe par l’accès à la culture, aux sports, aux activités physiques. Avoir le respect de la créativité et de ceux qui en vivent. 

8) Le droit à la formation : Chacun à droit à une formation qualifiante et diplômante qui permette un emploi stable, choisi et bien rémunéré. 

9) Le droit à des moyens pour vivre : Vivre c’est être en capacité de répondre à ces besoins, à ceux de sa famille quelque soit sa situation. 

10) Le droit aux vacances et aux loisirs: Pouvoir s’évader, se ressourcer, se libérer des contraintes de recherche d’emploi grâce au développement du tourisme social. Permettre l’accès aux colonies de vacances pour les salariés privés d’emploi. Permettre l’accès aux centres de loisirs pour les enfants des privés d’emploi.

 

2015-02-03 Remonter
cgt-belfort.fr       cgt90.fr       Mentions Légales       Espace Gestion